Du même thème
Recherche

accès rapide
por859.jpg
2303

Baborovsky Antonin


09/09/2017

Grand vainqueur du Motocross des Nations !

Par L'archiviste
Pilote International
  • Le #50, vainqueur du Motocross des Nations !

  • M H : Quand êtes-vous monté pour la première fois sur une moto ?
    Antonin Baborovsky (AB) : A l'âge de six ans.


    Vous souvenez-vous de votre première course ?
    AB : J'ai participé à ma première course sans permis ! En 1960, je n'avais pas l'âge requis pour l'avoir. La Maman d'Otakar Toman avait effectué les vérifications administratives et m'avait laissé participé à la course. J'avais neuf ans.


    Comment vous sentiez-vous ?
    AB : A cette époque, je n'étais pas nerveux, j'étais heureux. Je me sentais comme un champion du monde !


    Quel fut votre premier Grand Prix ?
    AB : En Allemagne à Teutschenthal en 1971, mais le résultat n'a rien donné.


    En 1974, vous terminez deuxième de la première manche du Grand Prix de Tchécoslovaquie. Belle performance ?
    AB : Oui et non. Comme je n'ai pas marqué de points en seconde manche, je ne suis pas monté sur le podium. C'est Miroslav Halm qui l'a emporté.


    En 1975, pourquoi changez-vous de cylindrée et descendez-vous en 125cc ?
    AB : C'était la décision de l'entraineur, après une grave blessure. J'ai débuté la saison et j'ai terminé sur la troisième marche du podium. Ce fut donc un bon choix !

  • A.Baborovsky en 1975, lors du GP de Tchécoslovaquie 125cc.
  • Quels ont été vos sentiments quand vous êtes devenu vainqueur de Grand Prix ?
    AB : Cela s'est déroulé au Canada en 125cc. Ce fut un sentiment merveilleux. Ce fut toujours ainsi lorsque j'ai gagné une course.


    En fin de saison, vous remportez la dernière manche et terminez sur le podium final devant A.Watanabe. Pensiez-vous cela possible malgré 6 points de retard ?
    AB : Watanabe avait un objectif : s'il terminait troisième, il restait en Europe. Il fallait que je réalise un bon résultat pour être sur le podium. J'ai remporté la dernière course. Je l'ai battu, j'ai donc terminé troisième et Watanabe est rentré au Japon.


    Après le championnat du Monde, vous montez en catégorie 500cc pour le Motocross des Nations. Quelles victoires !
    AB : En première manche, je suis parti moyennement et j'ai réussi à doubler Mikkola en fin de course. Le public était incroyable. En seconde manche, et je pars nettement mieux et je double De Coster. Là aussi le public était en délire !

  • 1975 Motocross des Nations.
  • En 1977, vous remportez votre Grand Prix national, racontez-moi ?
    AB : C'était quelque chose d'incroyablement agréable, mais j'étais totalement épuisé ! Les policiers ont du me porter et me donner à boire car je n'avais plus de force. Malgré cela, c'était fantastique et le public était heureux aussi.

  • Sur le podium.
  • Vous auriez pu gagner un autre Grand Prix cette année-là, en Yougoslavie, mais un français, Daniel Pean vous a subtilisé la victoire ! ?
    AB : Oui, cela a été une grosse tristesse car j'ai perdu un morceau de mon pot d'échappement.


    Avez-vous remporté un titre national ?
    AB : Oui, celui des 250cc en 1976. Je n'en ai pas eu d'autres car je devais courir le championnat du Monde en priorité.


    Vous avez arrêté rapidement votre carrière, pour quelle raison ?
    AB : La raison est que j'avais une blessure récurrente à l'épaule. A l'époque les médecins ne savaient pas comment opérer, comme aujourd'hui. Désormais, c'est une opération normale.


    Quel fut votre métier après votre carrière ?
    AB : J'ai travaillé comme portier dans la même entreprise toute ma vie, car mes blessures m'ont empêcher d'effectuer un autre métier.


    Quels étaient vos points forts en course ?
    AB : J'étais calme, je ne lâchais jamais et je m'efforçais de rester concentré.


    Quels étaient vos circuits préférés ?
    AB : Je n'en n'avais pas. J'ai pu rouler et me comparer à tous les pilotes sur tous les types de circuit.


    Quels étaient vos amis parmi les pilotes étrangers ?
    AB : Rahier, Everts, Anderson, Mikkola, Robert et bien d'autres.


    Que pensez-vous de cette époque ?
    AB : Avant et pendant les courses, c'était surtout la concentration qui primait, seul, loin des autres pilotes. Ce n'était pas très drôle. Par contre après les courses, c'était différent, nous rigolions beaucoup ! Aujourd'hui, je vais sur les courses avec mon fils et mon manager. Ensemble, nous parlons du motocross d'avant.


    Quel est votre meilleur souvenir ?
    AB : La victoire au Motocross des Nations !

  • Les 4 héros : Z.Velky. M.Novacek, J.Churavy et A.Baborovsky.*
  • Quelle ligne à votre palmarès est la plus belle ? Titre National, Grand-Prix de Tchécoslovaquie ou Motocross des Nations ?
    AB : Comme précédemment : la victoire au Motocross des Nations ! C'est le titre le plus prestigieux ! En plus j'ai gagné les deux manches !

  • La médaille de la FIM lors du Motocross des Nations.**
  • Palmarès

    Motocross des Nations : 1975 vainqueur
    Championnat de Tchécoslovaquie 250cc : 1976 premier
    Grand Prix 250cc : 1977 1 victoire (Tchécoslovaquie)
    Grand Prix 125cc : 1975 1 victoire (Canada)
    Trophée des Nations 250cc : 1975 deuxième, 1973 troisième

    Photos : M.Jirecek (www.foto-jirecek.cz) sauf *https://www.facebook.com/groups/485061598347680/Motokrosové legendy Sedlčanské kotliny et ** Pavel Chyle.
    Vos commentaires
    Articles du même thème